Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Cette charte a été établie par l’ATPS pour donner un cadre au travail des scénographes en Belgique, informer les jeunes professionnels et limiter les malentendus ou dérives liés au caractère souvent informel des pratiques dans le milieu culturel.

Cliquez ici

Ce document, publié en 2018, est le résultat de nombreuses réunions de travail réunissant des scénographes exerçant leur métier dans différents domaines.  Il est le fruit de leur expérience, d’une réflexion menée en commun et de nombreuses relectures effectuées par des observateurs ou acteurs du milieu. 

L’ATPS propose cette charte comme un guide.  Libre à chacun de s’y référer, de s’en inspirer, ou non. L’association espère que cette charte sera l’occasion d’échanges, voire de débats, et fera petit à petit évoluer les mentalités et les pratiques dans le sens d’une meilleure reconnaissance des droits et devoirs de chacun.

Cette charte concerne les scénographes du spectacle vivant. La notion de scénographe s’entend ici au sens large et inclut les métiers de création des arts de la scène tels que les créateurs•trices de dispositifs scéniques, cos­tumes, masques, marionnettes, maquillage/coiffure et/ou accessoires.

Lors de la rédaction de la charte, nous avons été amenés, devant la complexité de chacune des pratiques, à créer des annexes qui reprennent en détail les conditions particulières à chacun des métiers.

La charte « de base » est disponible ici.

Vous pouvez également consulter les annexes suivantes :

En ce qui concerne les créateurs•trices du dispositif scénique
En ce qui concerne les créateurs•trices de costumes
En ce qui concerne les créateurs•trices de marionnettes

Nous espérons pouvoir bientôt publier des annexes concernant les créateurs•trices en maquillage/coiffure, les créateurs•trices d’accessoires ainsi que les créateurs•trices de masques.

Enfin, l’ATPS propose cette charte comme un modèle auquel se référer pour établir ensuite d’autres chartes centrées sur d’autres métiers de création dans d’autres secteurs. Ainsi, les créateurs en lumières, en son ou en vidéo sont appelés à se rassembler et à élaborer, sur base de celle-ci, une charte adaptée à leurs pratiques.  Il en va de même pour les scénographes d’exposition et les muséographes, pour les créateurs qui travaillent dans l’événementiel, le cinéma ou l’audiovisuel.

L’ATPS poursuit ce travail de réflexion et de formalisation dans le but d’améliorer les conditions de travail et de reconnaissance des professionnels du secteur. Outre la rédaction de cette charte, l’ATPS prévoit le redéploiement d’un programme de formation continuée qui permettra à ses membres de mieux faire valoir leurs compétences.